Chez Oviala, on aime les p’tits bonheurs tout simples... et marcher pieds nus dans la pelouse en fait partie ! Mais quand on a un jardin mal exposé, pas de terre au sol ou tout simplement un balcon en guise d’extérieur, on se dit que ce petit bonheur là n’est pas vraiment à notre portée. C’est oublier un peu vite le gazon synthétique, avec lequel on peut faire plein de choses sympas si on laisse de côté les idées reçues qui lui collent aux brins d’herbe ! Démonstration.

PREJUGE N° 1 : ÇA SE VOIT QUAND C’EST FAUX !

Quand la pelouse synthétique est de qualité, croyez-nous, il est vraiment difficile de savoir si elle est authentique ou non. Nos fabricants ont fait de tels progrès ces dernières années, qu’ils savent désormais imiter un vrai beau gazon à la perfection.

Mais justement, attention : trop de perfection tue la perfection ! Sur une grande surface, les vraies pelouses ne peuvent être aussi parfaitement parfaites que leurs équivalents synthétiques. Il y a toujours une mauvaise herbe, une marguerite ou un coin où ça a moins bien poussé. L’absence de défauts peut rendre une grande étendue de gazon synthétique trop artificielle.

SE FAIRE UN VRAI BEAU JARDIN AVEC DU GAZON SYNTHETIQUE

Evitez de la jouer « terrain de foot » en installant de la fausse pelouse en rouleau et rien d’autre ! Au contraire, cassez son uniformité et faites-en un vrai parti pris déco en créant :

. de petits massifs (avec des plantes artificielles si vous n’avez définitivement pas la main verte),

. des pas japonais avec des dalles à clipser en galets de marbre pour créer une allée piétonne

. et pourquoi pas une fontaine ou une statue pour ajouter un petit côté déco.

PREJUGE N° 2 : ÇA PIQUE !

Le gazon artificiel qu’on pourrait utiliser en paillasson, c’est fini ! La vraie fausse pelouse, comme nous la vendons chez Oviala, est si douce au toucher qu’on peut s’allonger dessus sans être fakir.

Alors si vos enfants rêvent de faire des roulades sur votre terrasse bétonnée, suivez nos conseils pour leur éviter quelques déconvenues (parce que, oui, le béton, ça fait mal à la tête).

AMENAGER UNE GRANDE TERRASSE POUR DES COMPETITIONS DE ROULADES

. Séparez l’espace en 2 parties pas forcément égales. Il ne faudrait pas laisser tout l’espace disponible à vos enfants non plus ;-)

. Recouvrez la partie qui fait jonction avec votre intérieur de dalles à clipser effet pierre ou bois. Vous pourrez y mettre un salon de jardin bas pour y installer confortablement le jury.

. Posez sur l’autre partie des dalles à clipser effet gazon pour une transition parfaite entre les 2 espaces.

PREJUGE N° 3 : C’EST DEJA VU, REVU ET RE-REVU !

C’est sûr, on ne sera pas les premiers à vous conseiller de mettre du gazon synthétique sur votre balcon. Il donnera à votre extérieur un petit côté nature sans que vous ayez trop d’entretien. Mais rien ne vous oblige à rester sur un sol simplement recouvert de pelouse...

Amusez-vous en créant des compositions un peu folles avec nos fameuses dalles à clipser. Les bricophobes les adorent : c’est super facile et rapide à poser ! Même pas besoin d'outils spécifiques !

CREER UN DECOR BLUFFANT SUR LE BALCON

. Jouez-la graphique en reconstituant un damier alternant dalles à clipser effet bois et effet pelouse.

. Faites sinon ressortir par-ci par-là quelques dalles imitation pierre au milieu du gazon artificiel pour animer visuellement votre terrasse.

. Comme dans un jardin, créez un espace vert avec des dalles de gazon artificiel et un espace repas avec des dalles effet carreau de ciment. Vous pourrez y poser un ensemble table et chaises bistrot compatible avec la taille de votre balcon.

PREJUGE N° 4 : IL FAUT BAC+10 POUR TROUVER LE BON !

Pas si on vous explique les 3 choses essentielles à savoir !

Commençons par la matière :

. Il y a le polyéthylène, doux au toucher, qui résiste bien aux intempéries et à l'usure.

. Il y a aussi le polyamide, plus noble, mais aussi beaucoup plus cher (d’où notre choix de ne pas en référencer chez Oviala).

. Enfin, il y a le polypropylène, un peu moins agréable, mais d’un très bon rapport qualité-prix.

Vous avez aussi le choix entre plusieurs hauteurs :

. Jusqu’à 20 mm pour un aspect fraîchement tondu.

. 25 mm pour un toucher doux sous les pieds et une plus grande résistance aux parties de foot.

. 35 mm pour un confort optimal et un réalisme bluffant.

Au-delà (40 mm), votre jardin ressemblera un peu trop à une prairie !

Dernier détail à prendre en compte : la nuance !

L'herbe naturelle compte une multitude de tonalités différentes. Donc plus votre gazon synthétique sera nuancé, plus il aura l’air réaliste.

CHOISIR LA PELOUSE ARTIFICIELLE PARFAITE POUR SON PROJET

. Vous souhaitez recouvrir une petite surface ou installer du gazon en intérieur (sur un mur c’est canon) ? Le modèle CHAUMONT en Polypropylène avec son vert naturel et ses fibres de 20 mm fera parfaitement l’affaire.

. Vous avez des enfants en bas âge, vous voulez aménager une zone de passage ou mettre du gazon synthétique autour d'une piscine ? HYDE PARK en polyéthylène avec sa hauteur de brin d'herbe de 30 mm et ses nuances vert clair et vert foncé est tout indiqué.

. Vous devez recouvrir un grand espace qui ne sera pas constamment piétiné ? Avec ses 4 nuances de vert et sa fibre de qualité (35 mm), le gazon artificiel AMBOISE en polyéthylène vous assurera un rendu super naturel.

PREJUGE N° 5 : IL FAUT SAVOIR BRICOLER !

Pour poser du gazon synthétique, pas besoin d’être un bon bricoleur ! Il vous faut juste un peu de bon sens.

. Vous devez tout d’abord faire en sorte que le sol soit le plus plat possible. On enlève donc les cailloux et autres mauvaises herbes. On rebouche aussi les creux et les fissures pour éviter toute infiltration.

. Pour la pose, optez pour :

. de l’adhésif double face sur une dalle béton ou de la pierre (qu’on n’oublie pas de poussiérer avant de commencer).

. des clous adaptés et/ou des agrafes galvanisées si le sol est souple (terre, sable ou bois). Prévoyez une fixation tous les 40 cm, voire même 20 cm si la zone est venteuse.

Pour l’adhésif comme pour les clous, fixez toujours en périphérie du gazon, sur les extrémités.

. Découpes tarabiscotées en vue ? Tracez au dos du gazon, le schéma qu’il vous faudra suivre. Pensez à changer la lame de votre cutter pour couper net.

ET POUR L’ENTRETIEN ?

Pas besoin non plus d’être le roi du briquage.

. Un petit coup de balai-brosse régulier et une fois dans l’année, avant les beaux jours, un petit nettoyage au jet d’eau.

. Une tâche ? Pistache ! Retirez-la avec du savon noir ou un produit ménager tout doux.

. En intérieur, un petit coup d’aspi’ pour enlever les miettes et la poussière, et basta !

Voilà. Maintenant qu’on a démêlé le vrai du faux sur le vrai faux gazon, on ne trouverait pas quelques idées pour aménager votre balcon ?

Les gazons artificiels Oviala